LES JOURNÉES D'ÉCHANGES
 

22/03/2016 Retour sur la matinée technique et d’échanges sur l’accessibilité de la voirie. (64 participants) "Une voirie accessible à tous"

publié le 19 janvier 2016 (modifié le 18 avril 2016)

Matinée d’échanges techniques sur la mise en œuvre du PAVE.
Rendez-vous le 22 mars 2016 à 9h au CVRH de Paris

Une voirie accessible à tous
Boîte à outil pour mettre en œuvre le Plan d’Accessibilité de la Voirie et des Espaces publics

Le mardi 22 mars 2016 de 9h00 à 12h30
au CVRH de Paris
2 Rue Alfred Fouillée, Paris 13

Au programme :
- Intervention du Cerema et de la Délégation interministérielle à l’accessibilité (à confirmer) sur les aspects juridiques et techniques de l’accessibilité de la voirie.
- Retours d’expérience des collectivités ayant mis en œuvre leur PAVE.
- Témoignages et échanges entre acteurs de l’accessibilité du territoire.

Concevoir des espaces publics et des voiries accessibles est un objectif partagé et une obligation réglementaire. Pour autant, les élus et techniciens sont parfois démunis face aux nombreuses règles et consignes, et même parfois peuvent renoncer devant la crainte de surcoûts excessifs.

Il convient de revenir à la source de ces règles. La loi du 11 février 2005 définit la chaîne du déplacement du point de vue de la personne. La voirie est l’élément essentiel de cette chaîne car elle est le maillon par lequel passe l’ensemble des usagers. Chacun a, à un moment ou un autre, à connaître une mobilité réduite : enfants, poussettes, valises, handicap provisoire ou permanent…

L’accessibilité ne doit plus être une affaire de spécialistes : c’est une préoccupation que chaque usager rencontre de multiples fois, chaque fois que sa mobilité est réduite, car la voirie est aussi l’espace le plus partagé qui soit : y circulent et cheminent les piétons, les personnes en fauteuil, les personnes se déplaçant à l’aide d’une ou deux cannes, les personnes aveugles ou malvoyantes avec ou sans chien-guide, les enfants, les parents avec poussette, les cyclistes, les rollers, les skateurs, les deux roues motorisés, les véhicules particuliers, les transports collectifs en site propre
ou non, etc.

Il est donc indispensable de concevoir des espaces publics qui tiennent compte de cette mixité d’usage, qui sécurisent sans exclure, qui organisent les circulations de chaque usager sans les isoler, qui permettent une intégration réussie de tous les usagers.

Ce temps d’échanges est ainsi destiné aux élus qui souhaitent inscrire leur action dans la création d’une ville accueillante pour tous, et aux services techniques des collectivités territoriales qui conçoivent et suivent les travaux sur l’espace public.


Télécharger :