La chaussée à voie centrale banalisée

 

Présentation

La CVCB est une chaussée sans marquage axial dont les lignes de rive sont rapprochées de son axe.

Les véhicules motorisés circulent sur la voie centrale bidirectionnelle et les cyclistes ou les piétons sur les accotements revêtus appelés rives.

Ces rives ne sont pas des bandes cyclables et peuvent donc, en cas de besoin, être chevauchées par les véhicules motorisés.

Lorsque des véhicules doivent se croiser sur cette voie centrale et que la largeur est insuffisante pour permettre ce croisement, ces derniers peuvent, chevaucher la rive, en vérifiant et tenant compte de l’éventuelle présence de cyclistes sur ces rives.

Une fois le croisement réalisé ils doivent reprendre leur circulation sur la voie centrale.

(Schéma illustrant le principe de fonctionnement d’une CVCB)

Cet aménagement, qui était déjà possible hors agglomération est, depuis le décret n°2015-808 du 02 juillet 2015, aussi possible en agglomération.

Plusieurs pays d’Europe ont déjà adopté cet aménagement (Suisse, Allemagne, Pays-Bas) et différentes collectivités françaises en disposent déjà sur leurs réseaux : Nantes Métropole, Albi, Les Mureaux, Concarneau, départements de l’Hérault, la Drôme...